août 3, 2018 Pierre Escarmelle

L’adaptation aux lunettes progressives

Lors d’un changement de verre de correction, l’adaptation est la phase pendant laquelle les yeux de l’utilisateur s’ajustent aux nouvelles lunettes. C’est une période d’inconfort allant de quelques jours à plusieurs semaines selon la personne. Ci-après quelques explications pour en savoir plus sur le sujet.

Que signifie s’adapter à un progressif ?

Le verre progressif dispose de 3 zones différentes, à savoir le haut du verre pour la vue de loin, le bas pour la vue de près et une partie entre les deux pour les distances moyennes. Les yeux de l’utilisateur doivent s’accommoder de cette contrainte au quotidien. Ils doivent en effet lever les yeux pour voir au loin et les baisser pour voir plus près. Et il faut encore toute une gymnastique pour trouver la position en vision médiane. Ce n’est pas évident et c’est l’enjeu de l’adaptation à des verres progressifs.

Quelques astuces pour faciliter les premiers jours d’adaptation

Au début, les utilisateurs auront l’impression de devoir baisser la tête pour voir loin et la lever pour voir de plus près. Même si ce n’est que l’œil qui doit effectuer ce mouvement, la tête suit au début pour d’adapter. Cette adaptation est nécessaire et obligatoire. Toutefois, il existe certaines astuces qui peuvent faciliter les premiers jours comme l’utilisation d’un bon éclairage. Pour les personnes qui n’ont jamais porté de lunettes, mieux vaut commencer plutôt celles progressives qui sont moins puissantes. Veillez aussi à choisir une monture adaptée à votre visage pour que vous ayez plus confiance en vous. Choisissez des lunettes antireflets pour un meilleur confort visuel. La majorité des verres progressifs sont garantis au moins pendant 2 mois, comme les verres Varilux, ce qui vous laisse un temps considérable pour vous adapter.

Nous Contacter!