novembre 23, 2017 Pierre Escarmelle

Verres progressifs : comment s’y habituer ?

Voir de loin et de près avec une seule paire de lunettes, c’est l’avantage des verres progressifs. Toutefois, ce dispositif nécessite un temps d’adaptation pour permettre à vos yeux d’utiliser les différentes zones de vision sans ressentir de gêne. Quelques conseils pour vous aider à vous adapter à vos nouvelles lunettes.

Verres progressifs : la phase d’apprentissage

La première fois où vous mettez vos lunettes à verres progressifs, votre opticien de chez Optique Cohrs n’hésitera pas à vous guider en vous indiquant de toujours regarder de bas en haut, en sachant que le haut du verre sert à la vision de loin et celle du bas vous permettra de voir de près, et une zone de transition non perceptible est placée au milieu. Il s’agit donc d’exploiter vos réflexes parce que quand vous vous apprêtez à descendre un escalier, vous regardez toujours en bas. Sur les verres progressifs, il existe des parties un peu floues appelées « zone d’aberration » situées en bas à gauche et à droite, sur les parties où les verres se courbent. Pour éviter les malaises, ne regardez jamais sur vos côtés au moment d’apprendre à porter les verres progressifs.

Verres progressifs : savoir s’adapter et demander conseil

Si la période d’apprentissage varie de quelques heures à quelques jours en moyenne, chaque personne est unique et si vous avez vraiment du mal à vous y faire, portez seulement vos verres progressifs durant une courte période, lorsque vous serez bien calme et reposé. Qui plus est, les nouvelles technologies appliquées en verres progressifs les rendent plus faciles à adopter et vous n’aurez plus qu’à prévoir une phase d’apprentissage limitée. Et si jamais vous n’y arrivez pas, demandez l’aide de votre opticien chez Optique Cohrs pour détecter le niveau d’inconfort ressentit, les éventuelles causes de votre sensibilité aux verres progressifs et d’améliorer le dispositif pour qu’il réponde au mieux à vos attentes.

 

Nous Contacter!